Sinistre viol de Lara Logan et sinistre société égyptienne

Publié le par Association France Israël Marseille

"Un autre regard sur le Proche-Orient" n°2 mars 2011 

Lara Logan est une jeune et belle journaliste confirmée de la chaîne CBS. Elle a subi une agression sexuelle innommable sur la fameuse place Tahrir du Caire au moment où le mouvement «démocratique révolutionnaire» brillait de tous ses feux. Elle a dû son salut à un groupe de femmes finalement appuyées par des policiers.

Or le célèbre Jeff Jacoby du Boston Globe nous signale que l’incident n’est pas étonnant du tout. En effet, selon une enquête du Centre égyptien des Droits de la femme, 83% des égyptiennes natives et 98% des non-natives vivant dans ce pays ont connu au moins une fois une agression sexuelle dans un lieu public. De plus, selon le même Centre, la moitié des femmes sont battues tous les jours en Egypte !

Contrairement à ce que l’on imagine, celles qui portent le voile sont encore plus exposées.

Bernard Lewis attribue ce phénomène à une profonde misère générale.  Faute de ressources, d’innombrables jeunes ne peuvent ni se marier, ni se rencontrer, ni fréquenter les maison closes.

Effectivement le viol de Lara Logan s’inscrivait dans la banalité, celle de l’échec des dictatures arabes  si prisées en Europe.

Publié dans lettre n° 2

Commenter cet article