le carnage occulté

Publié le par Association France Israël Marseille

FRANCE-ISRAEL

Alliance Général Kœnig

Paris, le 14 mars 2011

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L'ASSOCIATION NATIONALE

Le carnage occulté

France-Israël - Alliance Général Kœnig s'incline respectueusement
devant les cinq membres de la famille FOGEL :
Ehud et Ruth les parents, Yoav (11ans), Elad (3ans) et Hadass (3 mois).

 Elle condamne avec indignation l'abject attentat qui vient d'endeuiller le peuple d'Israël.

  Seule une idéologie de haine constamment répandue dans la société palestinienne peut expliquer l'assassinat écœurant d'enfants  et de bébés dans leurs berceaux. 
La complaisance de certains médias occidentaux euphémisant
le carnage en évoquant une « famille de colons » au lieu de flétrir,
sans excuse ni nuance,  relève d'une consternante irresponsabilité.   
Tant que ces medias s'acharneront sur Israël pour telle
ou telle construction controversée tout en pratiquant la culture
de l'excuse à l'égard du radicalisme islamo-palestinien 
il y aura des crimes,et des représailles sur cette terre disputée.

 

 

COMMUNIQUE DE France-Israël Marseille du 14 mars 2011


Section de Marseille de France-Israël, Alliance du Général Koenig

 

Le virus de la tuerie est couvé à Ramallah

 

Une famille ayant des origines françaises de la localité d'Itamar, un couple et trois de ses très jeunes enfants dont un bébé d'un mois, a été exécutée au couteau dans la nuit de vendredi dans la plus pure tradition du terrorisme palestinien et du terrorisme jihadiste.

 

L'abjection de ce crime, sa monstruosité, la foi du porteur du couteau brandi au-dessus d'un berceau, jettent une lumière crue sur les valeurs de la "résistance" palestinienne, la nature de son projet, et la légitimité de son "nationalisme". D'autant que des massacres frappés de la même bestialité ont déjà été commis par les mêmes, au même endroit et ailleurs en Israël.

 

Les autorités dites "modérées" de Ramallah ont multiplié ces dernières années les activités dites "d'incitation", visant à éduquer la population depuis le berceau à la haine des voisins juifs, et à rendre des hommages aux figures les plus féroces de la tradition terroriste locale. L'Autorité palestinienne "modérée" de Mahmoud Abbas verse ainsi une prime de 2000 $ aux auteurs des attaques  de civils israéliens, inaugure des squares au nom de Dalal Mughrabi (38 morts dont 12 enfants) et vient de donner le nom de Wafa Idriss (première femme kamikaze) à un tournoi de football.

 

En France, au moment où le couteau jihadiste d'abat, Canal Plus s'apprête à diffuser une série TV, "le Serment", sans autre objet que la diffamation et à la haine d'Israël, tandis que l'assemblée générale de l'ONU va projeter de son coté un film de fiction profondément anti israélien, contrairement à tous les usages internationaux.

 

Tant que la France, l'Union Européenne et les Etats-Unis ne s'attaqueront pas chez eux aux promoteurs de la haine contre la démocratie israélienne, tant qu'ils accepteront de financer aveuglement des représentants palestiniens qui entretiennent le feu du jihad, non à Gaza mais à Ramallah, la sauvagerie ne reculera pas. Et chacun devra avoir conscience que ce virus n'est pas statique, qu'il voyage, et qu'il pourrait bien frapper à nos portes demain, selon les mêmes procédés.

 

Le 14 mars 2011

 

France-Israël Marseille
Section locale de l'Association France-Israël, alliance du général Koenig
BP 42 13266 Marseille cedex 08                                        Tél: 06 34 42 84 59

Blog : http://fim13.over-blog.com 


 

 

Publié dans communiqués

Commenter cet article