Israël surpasse le monde arabe [en matière de recherche]

Publié le par Association France Israël Marseille

C'est sous ce titre que le journal qatari The Peninsula du 25 Juin 2011 rend compte d'un rapport effectué par un chercheur de l'Université Arabo-américaine de Palestine sur les dépenses comparées d'Israël et des pays arabes en matière de recherche. Les données sont stupéfiantes. L'énorme potentiel humain, géographique et financier du monde arabe ne produit collectivement que 5% des brevets déposés par Israël, qui est en comparaison un minuscule confetti. Le drame arabe contemporain est résumé dans ces chiffres. Les Arabes devraient en étudier soigneusement les causes.

      DOHA : Il n'y a aucun doute, Israel est supérieur à tous les pays arabes en matière de technologies de l'information. Une étude comparative entre les nations arabes et Israël "Recherche scientifique et brevets industriels comparés" conduite par le Dr Khalid Said Rubaia, un chercheur palestinien de l'Université Arabo-américaine de Palestine nous fournit ces indications.

Selon ce rapport, Israël affecte 4,7 pour cent de son PIB total à la recherche scientifique, ce qui est le ratio le plus élevé au monde. En regard, les états arabes dépensent 0,2 pour cent de leur revenu global et pays arabes d'Asie autour 0.5 pour cent pour  la recherche.

Concernant des brevets industriels, Israël a enregistré 16.805 brevets. De leur côté, les pays arabes ont déposé seulement 836 brevets, soit 5 pour cent du total israélien.

La dépense de recherche israélienne représente entre 0.8 et 1 pour cent des dépenses mondiales en matière de recherche alors que les Etats Arabe contribuent à hauteur de 0.4 pour cent. Cela signifie qu'Israël dépense deux fois plus que les pays arabes dans ce domaine.

Israël affecte 4,7 pour cent de son revenu global à la recherche. alors que les pays arabes se contentent de dépenser 0,2 pour cent de leur revenu. Les Etats-Unis dépensent environ 2,7 pour cent de leur revenu, le Royaume Uni 1,8 pour cent et l'Allemagne 2,6 pour cent.

Les pays arabes d'Asie déboursent moins de 0,1 pour cent de leur revenu total pour les travaux de recherche, ce qui représente cinq fois moins que les pays africains qui leur affectent 0,5 pour cent de leur revenu selon un rapport de l'UNESCO. Les pays arabes dépensent environ moitié moins qu'Israel, bien que leur PIB soit 11 fois supérieur au sien et que leur superficie soit plus de 649 fois plus grande.

Du point de vue de la dépense de recherche scientifique par tête, Israël se situe en position de numéro un mondial avec une dépense de 1272,8 $. Les Etats-Unis occupent la seconde place avec 1205,9 $ et le Japon la troisième avec  1153,3 $. Les pays arabes occupent un rang cent fois inférieur à Israël avec une dépense par tête annuelle de 14,7 $.

Et les pays arabes d'Asie riches en pétrole ne dépensent que 11,9 $ per capita, qui est l'équivalent des pays pauvres d'Afrique dont le niveau de la dépense de recherche par tête atteint 9,4 dollars.

Publié dans lettre n°4

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lassouag 25/01/2015 15:49

sincerment je leur tire chapeau se sont nos ennemis, mais la dessus ils méritent l'admiration on doit s'inspirer d'eux malheureusement, on le fait pas