Communiqué de la section de Marseille

Publié le par Association France Israël Marseille

Communiqué de la section de Marseille

de France-Israël, Alliance général Koenig

  le 1er novembre 2011

 

A l'UNESCO la France vote contre la paix et contre l'Europe 

M. Mahmoud Abbas, le président palestinien en exercice dont le mandat électif est terminé depuis plus de deux ans, et qui ne peut pas même visiter même Gaza qu'il prétend représenter, vient de réussir un petit coup diplomatique en faisant admettre à l'UNESCO son état fictionnel de "Palestine." 

C'est la paix qui est la grande perdante de l'opération. En refusant de négocier un accord de compromis, Mahmoud Abbas veut imposer toutes ses demandes à Israël en s'appuyant sur le vote d'une assemblée sans pouvoirs. C'est le plus sür moyen de rendre impossible un accord et de repousser définitivement la perspective d'une solution pacifique.

  L'UNESCO est la seconde perdante: cet organisme de promotion de la culture se prive du soutien de ses membres les plus remarquables pour leur contribution contemporaine au patrimoine de l'humanité : les pays qui se sont opposés à la décision ou qui se sont abstenus (l'abstention est équivalente à un vote d'opposition puisque'on ne décompte que les "pour" pour arriver à une majorité des deux tiers) représentent plus de 80% des prix Nobel décernés depuis leur création. Les Etats-Unis et d'autres pays vont suspendre leur financement et leur collaboration avec cet organisme.

  Enfin, la France a pris l'une de ses décisions les plus déplorables des dernières années en s'alignant sur le raïs de Ramallah. Elle ratifie ainsi une fracture très sérieuse de l'Union européenne. L'Allemagne a logiquement voté contre en compagnie des Pays-bas et de la République tchèque. Et le Royaume uni, l'Italie, le Portugal, la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, se sont abstenus. Cerise sur le gateau, voila la France qui s'amalgame aux suppôts des ténèbres de la communauté internationale, les pays de la dictature et du totalitarisme institutionnel, comme l'Afghanistan, l'Algerie, la Chine, la Corée du Nord, l'Iran, le Liban, la Birmanie, la Qatar, la Pakistan, la Russie, l'Arabie saoudite, la Syrie, laTurquie, leYemen, ou leZimbabwe.

Depuis des décennies, la France entretient des relations glauques avec l'extrémisme palestinien pour obtenir les suffrages des Arabes et de leur régimes. Or les Arabes méritent mieux que la complaisance pour leurs pires travers et l'embourbement dans manœuvres de M. Abbas. La France s'honorerait à leur yeux aussi en prenant enfin le parti de la vérité.

 

Pour la section de Marseille, le président: Jean-Pierre Bensimon

Publié dans communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article